15 Fév 2016

Posted by in Comics

[Titan Comics 11th Doctor] Conversion

EleventhDoctor_Titan_13A Saison 1 – Episodes 12 à 13. 1976, le Docteur et John Jones font de la moto sur le mur de Berlin et sont à la poursuite d’un trou noir. Ils le traversent et se retrouvent dans le vide de l’espace, mais le Tardis est proche et les deux amis sont sauvés par Alice et ARC. Le quatuor poursuit l’Entité qui semble être proche d’une comète se dirigeant tout droit sur la Terre dans un passé reculé. Jones pense que la comète va tuer les dinosaures, mais il se trompe. Ils arrivent en 312 de notre ère, sur le pont Milvius, où les armées des empereurs romains Maxence et Constantin s’affrontent. La comète heurte notre planète, explose et fait découvrir ses occupants : une armée de Cybermen possédés par l’Entité.

La Cyber-Entité prend l’apparence de déesses romaines et fait des soldats présents ses esclaves. Grâce à ARC, le Docteur, Alice, Constantin et une partie de ses hommes sont sauvés mais Jones est fait prisonnier, au grand dam d’Alice – car sa mère ne pourra être fan de ses chansons dans le futur en 1962 si le chanteur meurt en 312. Le Docteur convainc Constantin de rester en retrait avec Alice puis part avec ARC pour combattre la Cyber-Entité. Les deux amis s’amalgament et ne font plus qu’un et ils réussissent à effrayer les Cybermen et l’Entité en leur montrant leurs plus grands ennemis, le Docteur, le Chercheur de Talents ou un Cyber-Dieu. Le Seigneur du Temps a gagné mais le prix est lourd : Jones semble avoir disparu et le Tardis ne veut plus lui ouvrir sa porte.

EleventhDoctor_Titan_13B

Ces deux épisodes situés avant la fin de la première saison, l’air de rien, font sérieusement avancer l’intrigue générale car ils placent très rapidement les pions. Rob Williams et Warren Pleece ont bien révisé leurs livres d’Histoire, car ils donnent à la fin de règne de l’empereur romain Maxence une cause fort improbable. Bien que je ne sois pas un grand spécialiste de cette période de l’histoire romaine, je doute fort que Maxence soit mort de la main de Cybermen. L’autre point qui me surprend aussi, en fan de comics,  est la présence de Constantin, un empereur romain dont le nom est proche de celui de John Constantine, le magicien roublard de DC Comics/Vertigo dont les aventures ont aussi été illustrées par Warren Pleece. Ce sont d’ailleurs les derniers épisodes de sa main car il passe ensuite le crayon à Simon Fraser.

J’ai bien aimé l’utilisation des Cybermen dans ces deux épisodes. Ici, ils ne servent que de chair à canon mais ils représentent une grande menace pour l’Empire romain, dénué de technologie et sans défense. Par le biais d’une couverture, il y a même un petit clin d’oeil bien appuyé à un autre soldat romain de la série, Rory Williams, le mari d’Amy Pond. Maintenant que l’Empire a contre-attaqué, il est temps que la force s’éveille pour aller vers la fin tant attendue de cette première saison.

Publication en VF chez Akileos.

%d blogueurs aiment cette page :