12 Jan 2016

Posted by in Critiques, TV

[Spoilers] Critique de The Husbands of River Song

critique-saison9-episode13Les fêtes sont passées. Déjà, bonne année de la part de toute l’équipe Gallifrance : meilleurs voeux !2015 fut une bonne année pour Doctor Who, avec une saison 9 réussie. Les épisodes ont tenu en haleine leur audience (faible, mais cela est un autre problème). Maintenant que nous sommes dans le hiatus post-saison, ceci sera la dernière critique d’épisode avant un moment : voici The Husbands of River Song.

p03crndk[1]

You know, for kids !

Le premier point que je souhaite aborder sur cet épisode:  on sait que Moffat cherche un remplaçant, on peut penser qu’il en a marre de diriger deux séries en même temps, mais cet épisode me fait dire qu’il essaye de se faire virer ! Pour un épisode de Noël (meilleure audience de la saison par ailleurs), et donc un épisode familial avec des petits n’enfants devant l’étrange lucarne, j’ai rarement vu un épisode aussi glauque :

  • On commence avec le comportement plus que discutable de River Song : le coup du « je me suis mariée avec le diamant », ça m’a clairement rappelé Moulin Rouge et son « diamonds are a girl’s best friend » et ce n’est clairement pas un compliment. Si à la rigueur, elle le cherchait pour sa valeur archéologique, ça aurait pu passer ; mais non, elle veut le revendre. Ensuite, on a sa ribambelle de maris ! Notre héroïne, messieurs-dames !
  • On continue avec la tendance aux génocidaires de l’épisode : entre le roi-génocidaire de plusieurs races, la croisière donnant du bon temps à tous ces gens ayant massacré durement plusieurs peuples durant l’année écoulée (je dois le reconnaître, un boulot exténuant), on est loin des précédents spéciaux parodiant Narnia ou Un chant de Noël.
  • Une pensée aussi à toutes ces têtes coupées (la reine de coeur serait fière ! D’ailleurs, le robot coupeur de tête est de couleur rouge. Coïncidence, pourquoi pas ?). Sinon, toutes les têtes continuant de vivre sur leur support m’a énormément rappelé Futurama et ses têtes de célébrités en bocal. Pas de sang, mais quand même, l’image n’est jamais très sympathique.
  • Enfin, j’ai toutes les magnifiques scènes du restaurant. Entre le serveur-insecte et sa tradition des enfants mangeant leur mère (ainsi que le fait qu’il veuille savoir à quel sauce va être mangé le Docteur. Ah, l’anthropophagie, c’est rigolo, les enfants !) et surtout, la meilleure scène avec le commissionnaire du diamant s’ouvrant le cerveau pour en extirper un magnifique moyen de paiement… Je pensais que la scène allait être hors-champ, mais pas du tout. En tout cas, la tête du Docteur et de River a été aussi la mienne. Eurk !

Tout ça pour dire que cela ne me dérange pas trop en tant qu’adulte vacciné mais pour un programme de Noël, ce n’est pas vraiment ce que j’attendais. Ni les familles. La saison 9 a été assez dérangeante niveau images (coucou, colonne vertébrale de Davros), cela reste cohérent pour le moins.

p03crpy7[1]

Once upon a time a Doctor and a Professor

Que dire de la relation Docteur-River ? Hé bien, c’était clairement le très bon point de l’épisode.

Si tout le long de l’intrigue (j’y reviens après), River ne sait pas qui est le Docteur, le Docteur a clairement une attitude plus qu’adorable envers River. Peut être ne dirais-je pas comme un amant mais plus comme un grand frère (ce qui est bien vu que Capaldi est plus vieux que Kingston) : on voit le Docteur suivre les bêtises de sa petite soeur (bien que jaloux des différents maris, on doit bien l’admettre). La scène marquante est quand River exprime tout ce qu’elle pense sur le Docteur, et qu’au moment où elle se retourne, le Docteur est là, souriant tristement, et qu’elle comprend alors toute son erreur. Très beau !

La fin avec le restaurant et les tours chantantes est bien aussi : on voit qu’Eleven n’a jamais eu le courage au final d’emmener River là-bas, le Docteur fait tout son possible pour être gentil et la dernière surprise avec la nuit de 24 ans qui fait qu’ils vont vraiment vivre une partie de leur vie ensemble. Chacun sait ce qu’il se passera par la suite. Pas d’embrassades saliveuses, juste un grand respect et beaucoup d’affection entre les deux personnages. Moffat a réussi clairement a écrire le duo sur leurs moments ensemble. Le tout magnifié par le talent des acteurs.

drwhoxmas2015a[1]

And now for something completely different

Quant à l’intrigue, hé bien, c’est un peu décousu : le Docteur arrive là, on le confond avec un chirurgien mais en même temps, River savait que le Docteur allait traîner par là. Beaucoup de burlesque, de la comédie grasse et des changements de lieux. A mon goût, cela fait beaucoup remplissage. C’est amusant, c’est déjà ça. On voit bien que le ton est donné pour alléger cette saison 9 plutôt sombre.

Le robot est un personnage très mal expliqué : il obéit à la tête du roi mais en cherche une autre pour la remplacer car il se considère comme le roi. Et puis, il explose quand il essaye comme tête le dispositif portant de l’argent. Pourquoi voulait-il de l’argent (c’est le sien puisque qu’il est le roi…), pourquoi il ne se débarrasse pas des autres têtes qu’il a absorbées…?

Je ne sais pas bien comment ça aurait pu être amélioré. Il y a des moments tout à fait utiles que j’ai adorés (on voit à quoi servent certains boutons du TARDIS, le Docteur ne sait toujours pas utiliser son TARDIS, etc) mais c’est la fin de l’épisode, développant la relation de nos héros, qui est intéressant. Je me suis amusé sur le reste mais j’aimerais bien avoir un scénario…

3sur5

Note : 3/5

Merci d’avoir lu les critiques pour cette saison. La saison 9 a été plus qu’intéressante à suivre. Pour une série qui a plus de 50 ans, elle se défend encore bien !  Bientôt de nouvelles critiques mais plus littéraires, ou des rétrospectives de certains épisodes. En attendant, survivez bien au hiatus !

*La note finale de l’épisode est purement subjective et ne doit donc pas être prise comme une affirmation, mais plus comme une appréciation générale par l’auteur de la critique.

%d blogueurs aiment cette page :