3 Déc 2015

Posted by in Critiques, TV

[Spoilers] Critique de Sleep No More

critique-saison9-episode9

Bon, ce n’est plus du retard, c’est honteux. Cette critique aurait dû sortir il y a bien longtemps. Mais entre les récents évènements qui font que nous ne vous offrons toujours pas de critique du double épisode The Zygon Invasion/The Zygon Inversion et un manque de temps incroyable, me voilà pour vous présenter le canard boiteux de cette saison : Sleep No More

De Bons Présages ?

tumblr_nwn8y1AZsI1s96fb9o1_1280[1]Cet épisode a été écrit par Mark Gatiss. « Mark Gatiss est un génie ! » vous allez me crier. Hé bien, je ne suis pas vraiment d’accord. Je ne sais pas ce que vaut son écriture sur Sherlock (je n’ai toujours pas vu les épisodes de cette série mais j’ai encore le temps, avant la prochaine saison, de rattraper mon retard, paraît-il), et je n’ai pas encore lu ses romans Doctor Who, donc je ne pourrais pas dire si c’est général, mais je n’aime pas l’écriture de Gatiss.

Quand il s’agit du biopic An Adventure in Time and Space, je ne peux qu’applaudir sa superbe écriture ; mais quand il s’agit d’un scénario pour notre série préférée, « Meh ! », m’écrierais-je ! Soit son écriture est sympathique et nous apporte un épisode divertissant, sans plus tel le fameux Robot des Bois/Saison 8, soit on atteint la catastrophe avec un La victoire des Daleks/Saison 5 ou L’Hystérique de l’étrange lucarne/Saison 2 en passant par les oubliables Des Morts inassouvis/Saison 1 ou Le Cauchemar écarlate/Saison 7. Ces scénarios ne sont pas des plus élaborés, ses personnages oubliables et quand il s’agit de s’attaquer à la mythologie Doctor Who, cela fait mal par où ça passe (Des Daleks Power Rangers et le Courant Electrique effaceur de tête)… Je comprends bien ce que fait Gatiss, il essaye de rendre hommage : Le « I am your soldier! » réminiscent du « I am your servant! » de The power of the Daleks/Deuxième Docteur, les monstres sans visage de The Faceless Ones/Deuxième Docteur repris avec L’Hystérique de l’étrange lucarne/Saison 2 mais avec des humains, ou l’hommage des Guerriers des Glaces également de l’ère du Deuxième Docteur avec sa base assiégée dans Destruction mutuelle assurée/Saison 7. Mais il rate le coche : si des aliens sans visage prenant l’apparence d’autres gens a une logique, qu’un courant électrique se nourrissant de l’activité cérébrale fasse disparaître le visage, non ! Et l’épisode d’aujourd’hui souffre du même problème… J’y reviendrai à la fin.

Une nouvelle vision des choses

Sleep-No-More-Main[1]

La première chose à se rappeler pour cet épisode est qu’il a été vendu comme un épisode avec une technique différente de tournage vu qu’il a été tourné en Found Footage. Si cette technique me reste plutôt inconnue vu que je n’ai vu ni Le Projet Blair Witch ni Paranormal Activity, je n’éprouvais aucun problème à la voir en action, trouvant l’idée originale pour un épisode. Mais évidemment, comme toute attente dans une vie, la réalité s’est confrontée à moi.

Mon premier problème est que l’action est incompréhensible. Vu que l’on est dans l’espace, je veux bien qu’il fasse noir mais là, je n’ai rien vu de l’épisode, m’usant les yeux à comprendre l’action, pour échouer lamentablement. Et ensuite, ils ont réussi à vraiment mal filmer l’action : la scène de la tuerie de Rassmussen m’a totalement échappé, je n’avais pas compris qu’il avait été tué…

Mon autre problème (moins problématique que le premier) est le fait que cela ne ressemble pas à du found footage. Je ne connais rien à cette technique mais certains plans sont bien trop travaillés pour ressembler à un plan tourné par hasard. En outre, Gatiss triche en « plaçant » la caméra dans les yeux des protagonistes.  Pour le côté « enregistrement trouvé », on repassera…  Et encore une fois, les yeux ont parfois des plans bien travaillés… Il reste tout de même des bouts de caméras de surveillance. Enfin, on a des plans dont on ne sait pas d’où ils viennent car ne semblant venir ni d’une caméra de surveillance, ni des yeux des personnages.

Bref, c’est le bazar, ça tombe souvent trop bien et c’est inconsistant…

Abîme, quand tu nous tiens

maxresdefault[1]

Alors, parlons du scénario. Enfin, on va plutôt le défoncer ! Il ne veut rien dire ! Non mais non.

Commençons par la fin : Rassmussen explique que tout ce que l’on a vu était une histoire qu’il a créée afin de rendre un produit distrayant pour pouvoir attirer une grande audience et ainsi, contaminer le plus de gens possibles. Voilà, là était l’idée intéressante de l’épisode : un scénario sur comment écrire un scénario. Ou le fameux hommage que fait tout le temps Gatiss dans ses épisodes. Et encore une fois, c’est raté. Pourquoi ?

  • Distrayant :  Je ne crois pas que ce j’ai vu m’a vraiment donné envie de voir la suite. L’action est brouillonne, comme je l’ai dit auparavant. Et maintenant, on peut en parler… DES MONTRES EN CROTTE D’YEUX ! Nope, je veux bien que des poivrières, des bûcherons en fer blanc, des patates veulent conquérir l’Univers mais là… Stop. Enfin, on n’est même pas sûrs de ça.
  • Logique : L’histoire ne veut rien dire : le Docteur joue le rôle du critique acéré face à un Blockbuster, il croyait comprendre les règles et puis, en fait, non, ça ne veut rien dire pour la commodité du scénario. Évidemment, il est difficile de discerner l’histoire de l’histoire dans l’histoire et quelles informations sont vraies pour nous spectateurs de celles destinées aux acteurs non volontaires de cette pièce, et donc on ne sait finalement pas grand chose des monstres. De ce que j’ai compris, au final, ça ne serait pas de la crotte d’yeux mais juste un détournement des corps des contaminés, que cela se transmet non par l’appareil mais par l’image (Clara ayant été infectée par les danseuses de Mr Sandman (j’aimais cette chanson, avant)) et que Rassmussen n’existe pas. Mais cela n’est que mes déductions de ce que j’ai compris… Dans tous les cas, le scénario de film d’horreur ne va pas loin et une explosion au milieu d’un programme ne relance pas l’intérêt.
  • Les personnages : Alors Capaldi et Coleman font leur service minimum, ils savaient bien que c’était de la crotte (d’yeux. Oui, j’arrête les blagues) ; ni le Docteur ni Clara ne sont en grande forme, plus spectateurs qu’autre chose. Rassmussen joué par Reece Shearsmith est un des intérêts de l’épisode, il égaye cette pièce sans vie. On ne parle pas des monstres de sable et en ce qui concerne l’équipe de sauvetage, rien de bien intéressant sur eux à par qu’ils ne sont pas manichéens. On n’a pas affaire à une bande de petits scouts : racisme, préjugés et autres font partie d’eux.
  • Le contexte : Et c’est là qu’est le pire, c’est que le contexte de l’épisode m’a fait espérer de bien belles choses : on est dans une époque dystopique, où le sommeil est banni pour le bienfait du travail, où on cultive des êtres humains à l’intelligence contrôlée afin de guerroyer, où il y a eu une « Grande Catastrophe ». Mais montrez-moi ce monde, j’adore les dystopies, je veux voir ça de mes yeux ! On voit bien que notre équipe est issue de cela car si certains sont réfractaires à certaines choses (donc plus intelligents que la moyenne de la population d’une dictature, quelle qu’elle soit), ils sont affreusement limités sur leurs opinions. Mais rien de ce que l’on nous montre n’est intéressant…

Voilà, c’est honteux, un bel épisode de gâché, plein de bonnes idées mais mal exploitées. Une catastrophe ? Non. Par contre, un échec. Gatiss a révélé que c’était un des épisodes qu’il souhait faire depuis longtemps avec ses problèmes d’insomnie et il voulait deux parties. Et je pense qu’avec ces deux parties et les moyens pour faire un bon montage, l’épisode aurait pu être un triomphe. Ici, on a une ébauche, il manque plein de choses, on le sent. Dommage.

2sur5-1024x165[1]

 Note : 2/5

Prochaine critique: Face The Raven. Et nous allons essayer de ne pas jouer les corbeaux de mauvaise augure sur cet excellent cru qu’est la saison 9. A très vite!

*La note finale de l’épisode est purement subjective et ne doit donc pas être prise comme une affirmation, mais plus comme une appréciation générale par l’auteur de la critique.

%d blogueurs aiment cette page :