10 Mai 2015

Posted by in Critiques, Évènements

Antwerp Convention 5 – Compte rendu

antwerpcon2015
Cette année encore, nous avons assisté à l’Antwerp Convention, un évènement geek flamand qui se déroule chaque année à Anvers (Antwerp en Flamand). Si malheureusement Gallifrance n’avait pas de stand cette année, cela ne nous a pas empêché de profiter de tout ce qui s’y trouvait. Voici donc le compte-rendu de notre voyage en Belgique.

antwerp-2015-preview-01Cette année nous étions trois, Joël du Gallicast, Marie du blog DoctorWhoClassic (entre autres) et moi-même. Si Marie était déjà sur place, Joël et moi avons dû faire quatre heures de route, en partant de Paris, pour arriver jusqu’à la ville d’Anvers. Heureusement, le trajet étant principalement constitué d’autoroute, cela n’a pas été trop difficile. Nous sommes partis vers 6 h du matin, pour arriver à Antwerp Expo, lieu de la convention, aux alentours de 10 h. Marie quant à elle arriva vers 10 h 45, accompagnée de fans belges de Doctor Who.

Tout comme l’année dernière, le public venu y assister était assez conséquent, le fait qu’elle ne dure qu’une journée en est une des raisons. De nombreux invités étaient également présents, notamment Dan Starkey, le Sontaran Strax, mais aussi Peter Davison, le Cinquième Docteur. C’est d’ailleurs pour les rencontrer que nous étions venus. Mais avant de parler d’eux, faisons un petit point sur ce que nous avons vu dans les allées de cette convention.

La chose que j’apprécie le plus à l’Antwerp Convention, c’est la présence de nombreux stands de produits dérivés anglophones. Si vous êtes collectionneur comme moi, vous savez à quel point il est difficile d’acquérir des produits américains depuis la France. On se retrouve souvent face à des tarifs de transport trop élevés, dus en partie aux frais de douane, ou bien alors au refus des vendeurs d’envoyer leurs produits jusqu’en Europe. Résultat il faut souvent se rabattre sur l’Angleterre, perdant au passage notre avantage sur le taux de change entre le dollar américain et l’euro. Ici donc, vous trouverez de nombreux vendeurs proposant des produits habituellement difficiles d’accès. Ils ne sont pas forcément au meilleur prix, mais restent majoritairement corrects. Vous trouverez également de nombreux produits en néerlandais, ce qui est normal. Il faut savoir par exemple que les flamands ont le droit à une édition néerlandaise des DVD de la série classique. Attention, il n’y a point de doublage, juste des sous-titres néerlandais !

antwerp-2015-preview-03Peter Davison n’arrivant qu’à 13 h 30, c’est vers Dan Starkey que nous nous sommes dirigés, et déjà la fille d’attente pour avoir un autographe était longue. Dan Starkey joue Strax, mais plus généralement un Sontaran dans la série, il a ainsi fait face à David Tennant, le Dixième Docteur, dans le double épisode avec ATMOS (épisodes 4 et 5 de la saison 4). L’acteur est très facile à approcher et reste tout à fait humble par rapport à son travail, ce qui n’est pas toujours le cas avec d’autres acteurs. D’ailleurs il a même accepté de se prêter à une courte interview, ce qui n’est pas toujours le cas non plus. La seule chose qui peut faire mal cependant, c’est le prix des autographes. Il fallait tout de même débourser 20 € pour repartir avec un petit mot et une signature. Et 10 € si vous vouliez faire une petite photo avec l’acteur sur le stand, sachant qu’il n’y avait pas de session de photo professionnelle. Les prix des autographes est un domaine assez flou, ce n’est pas toujours le comédien qui fixe le prix, cela dépend aussi de la manière dont il a été invité. Mais en même temps, on vient pour ça, en étant conscients que les autographes sont payants maintenant – et l’avantage de ce système, c’est que vous êtes sûr de pouvoir repartir avec.

A midi nous nous sommes retrouvés dans un coin d’un des deux halls, non loin de la rangée d’acteurs, pour déguster nos sandwichs préparés à l’avance. Certes, la convention proposait plusieurs stands de nourriture, avec quelques spécialités belges qui me donnaient envie, mais ayant un budget serré pour la journée (comprenant l’essence pour revenir) il a fallu que je m’en passe – dommage car l’odeur était alléchante… Un stand de nourriture japonaise était également présent. Petit détail amusant, un des stands était réalisé à partir d’une voiture edwardienne jaune, non sans rappeler la fameuse Bessie.

antwerp-2015-preview-02Après cette pause, et un grand tour des différents stands, retour à l’allée des dédicaces pour rencontrer Peter Davison. Mais l’attente fût longue, car l’acteur était en retard, ce qui arrive hélas. J’admets avoir longuement hésité à prendre une dédicace ou non. Je ne suis pas un grand fan du Cinquième Docteur et surtout je ne collectionne pas particulièrement les autographes, je préfère a la rigueur discuter avec l’acteur – mais vu le monde derrière nous ce n’était pas possible. Résultat, quand ce fut notre tour, je lui ai quand même fait dédicacer un comics Marvel d’époque avec son visage en couverture. Il est drôle de voir que sous sa signature, Peter Davison rajoute « Doctor V ». La discution avec l’acteur fût brève. Il faut savoir qu’il n’est pas très bavard si vous n’entamez pas la discussion, donc si vous êtes habitués à Colin Baker (le Sixième Docteur), Peter Davison peut paraître beaucoup plus froid – mais ce n’est qu’une impression, car il est très amical.

antwerp-2015-preview-04Après les dédicaces, c’était l’heure de la conférence, durant laquelle les deux acteurs étaient réunis pour répondre aux questions de l’animateur et des fans. Ici pas de traducteur, la conférence se déroule entièrement en anglais, mais il est difficile de le reprocher, car les flamands parlent plus facilement anglais. Elle n’en fut pas moins intéressante. Les deux acteurs ont parlé de leurs souvenirs respectifs de tournage. Ce genre d’évènement est relativement nouveau pour Dan Starkey. Dans le cas de Peter Davison, il a avoué lui-même qu’il connaissait assez peu la série, contrairement aux fans qui viennent le voir. Et que donc, selon lui, il devrait plutôt être celui qui pose des questions aux fans.

Après cette conférence, j’ai pu interviewer Dan Starkey sur le stand – rapidement, car d’autres fans attendait derrière moi pour avoir une dédicace. Puis nous sommes repartis chacun chez nous. Et si Marie n’avait que deux heures de train, nous avions encore quatre heures de route à faire pour rejoindre Paris. De son côté, Joël a rencontré Gates McFadden, alias le docteur Beverly Crusher dans la série Star Trek: The Next Generation. Je regrette cependant de ne pas avoir vu Dana Ashbrook, qui a joué Boby dans Twin Peaks. Etant un grand amateur de cette série, j’attends impatiemment son retour en 2016.

Pour récapituler, il est clair que cette convention vaut le coup, à condition d’habiter relativement près d’Anvers, sinon le voyage peux revenir très cher. Vivement l’année prochaine !

%d blogueurs aiment cette page :